L’estuaire de la Gironde et ses mystères

Carte


 

 

 

Avec ses dimensions hors du commun et sa forme caractéristique, l’estuaire de la Gironde est connu de tous. Plus vaste estuaire d’Europe avec une superficie de 625 km2, il est aussi l’un des plus préservés.

Ses rives aux paysages contrastés révèlent, à ceux qui les parcourent, d’exceptionnelles richesses patrimoniales.
Quant à ses eaux chargées de limons et de sédiments, elles détiennent de multiples secrets délivrés au fil des saisons.
Univers de sensations, l’estuaire de la Gironde ne se dévoile jamais au premier regard.

Carte Ecard

 
 
Estuaire

Photo CDA - D. Mauléon

 

Géologiquement vôtre

De ses plages de sable fi n à ses falaises blanches, de ses coteaux fertiles à ses marais tranquilles, tout y est ! Mais au fait, d’où vient-il cet estuaire ? Il semble que le temps a laissé ici ses empreintes. C’est peut-être pour cela que les hommes qui y vivent semblent attachés depuis si longtemps à leurs rives. En bateau ou à pied, l’estuaire indique ses pleins et ses déliés, il s’expose et se comprend à « paysage » découvert !

Les eaux de l’estuaire

L’estuaire de la Gironde est rythmé par la confrontation de ses eaux douces limoneuses et de ses eaux marines au mouvement perpétuel. Ainsi, il en tire son apparence, ses caractéristiques et sa puissance. Pourquoi est-il parcouru de couleurs d’eaux parfois si différentes ? Garonne, Dordogne et Océan, qui a le dernier mot ? Marées et mascaret, comment ces phénomènes naturels naissent et prennent forme dans l’estuaire ?

Étonnants poissons de l’estuaire

Écosystème fragile mais porteur de vies, les eaux saumâtres de l’estuaire comptent aujourd’hui encore de nombreuses espèces de poissons. L’estuaire demeure un axe migratoire de première importance. Aloses, lamproies, pibales, maigres et esturgeons, voici quelques noms qui signifi ent à eux seuls des milliers de kilomètres parcourus, des cycles immuables, une lutte incessante pour la survie. Ces poissons sont indissociables de l’estuaire. Chacun a son histoire mais leur histoire appartient aussi à chacun !

 
Esturgeon

Gravure de Duhamel du Monceau - Médiathèque-Michel-Crépeau La Rochelle
in « René Val ou la véritable histoire du cavier de la Gironde » de B. Mounier aux Éditions Bonne Anse

 
 

À ciel ouvert, les oiseaux de l’estuaire

Lumières magiques, entre l’eau et l’air, l’estuaire parfois se perd. Il faut alors le vol majestueux et régulier des migrateurs pour en redessiner ses contours.

Depuis des millénaires, les oiseaux utilisent ses rives comme une étape dans leur voyage.

 
Décollage

Photo Éric Mathé

 

Qui sont-ils vraiment ? Comment se nourrissent-ils ? Comment les reconnaître ? Ils sont tous oiseaux et pourtant très différents !

Leur diversité surprend mais tous ont reconnu dans l’estuaire un espace naturel de première qualité !

 
Canard

Photo © P. & J.Y. PIEL/LPO

 

À chacun sa pêche

Depuis longtemps, la pêche dans l’estuaire, c’est une histoire d’hommes. Comme une évidence ! De savoir-faire anciens aux techniques modernes d’aujourd’hui, la pêche et son patrimoine rythment encore la vie de certains.

Yoles à rames et à voiles, filadières traditionnelles adaptées au flot vif de l’estuaire. Tramails, carrelets et pibalours. Pêches de surface ou de fond.

Que cache tout cet arsenal ? La pêche peut-elle encore dérouler ses filets ou bien est-il déjà trop tard ?

Si ces thèmes vous intéressent ou vous intriguent, si vous souhaitez enrichir vos connaissances et porter un autre regard sur l’estuaire, venez au Parc de l'estuaire!

 Pôle Nature du Département de la Charente-Maritime et Centre de découverte de l’estuaire de la Gironde à Saint-Georges-de-Didonne.

 
Carrelets

Photo CDA - D. Mauléon

 
 

À bord de la « Salle des Machines » et munis des clés de découverte,
offrez-vous un voyage original à destination d’un univers passionnant :
L'estuaire de la Gironde

 
Pêche

Photo CDA - D. Mauléon