Usine

Royan

Type : Architecture. Adresse : l'Anglade. Implantation : En écart. Siécle : 20ème, début. Datation : Par source. Statut : Privé. Protection : Autre. Appellation usuelle : Usine à chaux de l'Anglade, Usine Fargues. Parties constituantes : Totalité. Historique : D'après Pascale Moisdon-Pouvreau, spécialiste de l'architecture industrielle à la DRAC Poitiers, l'usine à chaux de l'Anglade a été fondée par Henri Fargues, pour faire face à la demande sans cesse grandissante du Bâtiment en Pays Royannais. A peu près au même moment, l'entrepreneur de travaux publics Cyprien Fougère, installé à Saint-Palais-sur-Mer lance la société Fougère et Compagnie, dont le but est d'exploiter une fabrique de chaux hydraulique à Saint-Palais. De l'usine Fargues il ne reste plus aujourd'hui qu'un silo en béton armé, seul témoin d'après la mémoire collective de l'immense activité déployée durant la Seconde Guerre Mondiale pour la construction des blockhaus du Mur de l'Atlantique. Murs : Béton armé. Toit : Béton armé. Intérêt : C'est de ce bâtiment que l'élan de construction a pu partir en Pays Royannais (la chaux est un des meilleurs liants qui soit). Source de la fiche : Inventaire DRAC ; Flohic p769, bulletin SHASM n°22. Remarques : La chaux n'entre pas dans les ingrédients du blockhaus de bord de mer??? D'autre part, en 1899, on cite un certain Charles Onesime, propriétaire de la fabrique de chaux hydrolique (sic) de L'Anglade en 1899 ; il est cité comme récipiendaire d'une médaille d'or (grand modèle) à l'exposition de Marseille ; et d'ajouter que cette récompense a été décernée avec félicitations, à l'unanimité des membres du jury. In Bulletin de la SHASM N°22 (fin et début de siècle vu par la gazette des bains de mer de VICTOR BILLAUD, les extraits d'articles concernent la période1899-1900).