Usine

La Tremblade

Type : Architecture. Implantation : En ville. Siécle : 19ème , 20ème. Statut : Privé. Appellation usuelle : Résinerie. Parties constituantes : Bâtiment n'existe plus (2003). Historique : Premier bâtiment construit en 1859 par la Sté bordelaise SAULE, sur les ruines d'une première résinerie. Reconstruction suite à un incendie en 1907. Fermeture définitive en novembre 1988. Murs : Calcaire ; moellons ; enduit ; pierre de taille ; bois (bardage). Toit : Bois ; tôle goudronnée. Intérêt : Situation en 1929 : une scierie, une distillerie de résine, et une fabrique de tonneaux pour stocker le brai (résidu pâteux de la distillation). Source de la fiche : Témoignage E.Bréau (distillateur de résine), Sud Ouest, 20 octobre 1998. Remarques : Propriétaires de la résinerie : Sté SAULE (Bordeaux) ; Sté BESSON-IMBERT (1929) ; Laune et Dubos -industriels des Landes- (1964) ; Sté des résines de Bègles (1967) ; M.Delourmel ; M.Courcaud (1974-1993) ; Commune de La Tremblade. A propos du travail sur place : "Il fallait réceptionner la gemme dans quatre grands bacs de stockage de 200 000 litres chacun, puis procéder à la chauffe, la distillation donc, pour obtenir de la térébenthine, de la colophane, du brai…" (témoignage Bréau).