Phare

Saint-Georges-de-Didonne

Type : Architecture. Adresse : 94, boulevard de la Côte de Beauté. Implantation : En ville, dense. Appellation usuelle : Phare de Saint-Georges. Parties constituantes : Totalité. Historique : Tour carrée élevée entre 1898 et 1902 au pied de la digue qui protège le port, le phare en question remplace une maison-phare datant de 1860, dont le feu culminait à 8m ; cet édifice a été vite jugé insuffisant et remplacé par ce vrai phare que l'on doit à l'entrepreneur angérien Brunet et à l'architecte Gabaud ; le nouveau phare répond à une conception générale traditionnelle largement éprouvée tout au long du19ème, mais toutefois assez éloignée des principes adoptés par le phare de la Coubre (conçu par le supérieur hiérarchique de Gabaud). La partie supérieure de l'édifice a été mise à mal lors des bombardements de 1945 et a été reconstruite. Murs : Calcaire; pierre de taille. Toit : Coupole métallique. Source de la fiche : Flohic p780.