Eglise

Grézac

Type : Architecture. Adresse : Place de l'Eglise. Implantation : En ville. Siécle : 12ème , 14ème , 15ème , 17ème. Datation : Par source. Statut : Public. Protection : Classement Monuments Historiques. Remarque sur la date : Inscription 23 février 1925 , Classement 7 août 1945. Appellation usuelle : Eglise Saint-Symphorien. Parties constituantes : Totalité. Historique : Première construction au 12ème (restes de l'abside romane dans l'actuelle nef gauche, avec petits chapiteaux) ; église a priori inachevée ; adjonction d'une chapelle côté droit au 14ème (et création de la nef actuelle droite par démolition du mur occidental) ; clocher et façade ajoutés au 15ème ; sacristie construite au 19ème ; importants travaux de restauration en 1996. Murs : Calcaire gros appareil ; moellons ; enduit ; parements de calcaire. Toit : Tuile canal. Etages : Deux nefs accolées. Voûte : Charpente ; restes de départ de la voûte primitive. Escalier : Accès crypte. Intérêt : Abside principale et choeur (14ème) à chevet plat recouverts d'une voûte en croisée d'ogives, avec fenêtres gothiques au chevet ; larges baies en tiers point séparées par des massifs d'élégantes colonnettes. Abside romane (gauche) en hémicycle percée de fenêtres romanes, cintres et colonnettes à chapiteaux richement sculptés de feuillages (ajout de stuc?). Source de la fiche : Dossier de classement ; Connoué ; prospection. Remarques : Décor original en stuc figurant le Baptême du Christ (grandeur nature, ajout 19ème). Toiles peintes : Chemin de croix intéressant (19ème) et tableau représentant la Crucifixion (17ème, mais restauration récente de très mauvaise qualité). Gisant, crypte et façade faisant l'objet d'une étude séparée. Les remaniements et modifications successives donne un ensemble large et écrasé, dans lequel les diverses parties se pénètrent sans s'ajuster. Traces de remploi (pierres) à proximité du site, route de la Trière (dans une grange).