Château

Mortagne-sur-Gironde

Type : Architecture. Implantation : En écart , entre bourg et rive. Siécle : 18ème et 19ème (bâtiment actuel). Datation : Par source. Statut : Public. Parties constituantes : Restantes (vestiges, entrées de terrain, logis). Historique : Voir description Masse à la rubrique "remarques". Murs : Calcaire ; moellons ; enduit. Toit : Tuile canal. Etages : Deux. Intérêt : Du Château-fort ne restent que les entrées de souterrain. Le logis qui se trouve à sa place abrite une colonie de vacances appartenant à la commune de Clermont-Ferrand. Intérieur entièrement modernisé et standardisé. Source de la fiche : APPPC ; fascicule datant des années 20 (monographie abbé Poirier). Remarques : Description de Claude Masse (1709) : "Le château est grand et vaste à présent, presque sans deffense quoiqu'il soit fermé de murs du côté de la rivière par un rocher escarpé de 40 à 50 pieds de haut. Les logements intérieurs sont en très mauvais état, la plupart n'ont pas été achevés et d'autres brûlés en 1651. Il y a une grande chapelle. Tout l'intérieur du château est d'un terrain brut où il ne demeure qu'un pauvre paysan. Il est couvert du côté de terre par un sillon et une seconde enveloppe fort élevée, enceint d'un fossé fort profond, taillé dans le roc. Le château a été autrefois fort estimé et de difficile accès aux machines militaires qui étaient en usage avant le canon. Pour la partie où ce château n'était pas fossoyé ou de rochers escarpés, contre lesquels flottoit la Garonne, l'escarpe étoit très raide et difficile à monter. La tradition assure qu'il a soutenu divers sièges, entre autre un contre les Anglais qui a été fameux. D'autres veulent que Mortagne n'étoit pas en cet endroit en ce tems la, mais qu'il étoit plus au nord ouest, sur une petite plaine haute que l'on appelle Vieille Mortagne où il ne reste aucun vestige. Celui-ci a titre de principauté et de châtellenie d'où dépendent sept paroisses…".